Effets de la solution Négacarbone sur le réchauffement climatique

 Le méthane anthropocène est la seule énergie renouvelable dont la valorisation diminue 4 fois le réchauffement climatique :

1 - Diminution du réchauffement climatique par valorisation/destruction d'un puissant gaz à effet de serre: LE MÉTHANE
"méthane et réchauffement climatique"
"bombe méthane ou opportunité ?"

2 - Diminution par effet de substitution à une énergie fossile fortement émettrice de CO2 comme le charbon : 1 tep charbon équivaut à 12 t CO2 (1 038 g CO2/kWh charbon * 11 630 kWh/tep) https://fr.wikipedia.org/wiki/Contenu_CO2  source ADEME base Carbone http://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOA...

3 - Diminution par l'amélioration du rendement énergétique de la cogénération de proximité permettant de réaliser d'importantes économies d'énergie grâce à l'utilisation de la chaleur résiduelle post-combustion, après production d'énergie électrique dans le générateur à combustion externe

4 - Suppression des pertes en ligne liées au transport de l'énergie électrique soit 10% d'économie (connaissance des énergies) supplémentaire sur les centrales électriques au charbon représentant un gain supplémentaire de 1,2 t CO2 par tep de charbon économisée.

POTENTIEL TOTAL DE DIMINUTION DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE 
561 millions de tep de CH4 valorisables tous les ans, en incluant 128 millions de tep de méthane torché, représentent donc un potentiel de réduction du réchauffement climatique global de 59 milliards de tonnes de CO2 par an soit 1,85 fois les émissions actuelles de 2015 (32,1 milliards de tonnes de CO2) en substitution du charbon à l'année horizon de 10 ans, alors même que l'on ne prend en compte seulement 27% de la totalité des émissions de méthane anthropocène.

Les émissions "fantômes", mais bien réelles, de méthane anthropocène valorisables, non comptabilisées dans l'équation de Kaya car non valorisées, sont  pratiquement 2 FOIS SUPÉRIEURES À LA TOTALITÉ DES ÉMISSIONS DE CO2 DE TOUTES LES ÉNERGIES FOSSILES ANNUELLEMENT CONSOMMÉES.

Dans le tableau ci-dessus, on se rend compte que, DANS TOUS LES CAS, et au-delà des discussions sur la valeur d'équivalence CO2 du méthane à 10 ans ou à 100 ans, la réduction des émissions mondiales de CO2 serait AU MINIMUM de 36% (11 milliards de tonnes CO2e/an), plus du tiers.
En optimisation maximale en substitution du charbon, le double effet de réduction des émissions de CO2 (destruction par valorisation du CH4 en substitution d'une énergie fossile) permettrait d'atteindre une RÉDUCTION MAXIMALE des émissions de CO2 de 185 % à l'année horizon de 10 ans en terme de PRGP incluant les rétroactions du méthane.

PRG : Pouvoir de Réchauffement Global

PRGP : Pouvoir de Réchauffement Global Pérenne c'est à dire lorsque l'on "bouche" et que l'on valorise définitivement un puits de méthane 

Rétroactions : ce sont les effets indirects dus aux émissions principales